Message de solidarite a l’attention des pays touches par l’epidemie de la maladie a virus ebola

Durant ces moments difficiles marqués par l’évolution de la fièvre à virus Ebola dans notre sous-région ouest africaine,

Nous, membres du Groupe de Travail Femmes, Paix et Sécurité en Afrique de l’Ouest (GTFPS-AO), issu(e)s des organisations de la société civile, des universités, des centres de recherche et des organisations internationales,

Exprimons notre profonde compassion et notre solidarité aux victimes et aux familles affectées par cette épidémie aux conséquences très lourdes sur nos communautés, nos économies, nos projets d’intégration, dont les effets resteront longtemps encore dans notre région.

Nous unissons nos voix et nos actions à celles de tous les peuples d’Afrique, spécialement ceux des pays affectés par ce terrible fléau, la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone, le Nigeria et le Sénégal, pour demander à la communauté internationale, au premier rang de laquelle l’Union du Fleuve Mano (UFM), la CEDEAO et l’Union africaine (AU), de mobiliser tous les moyens pour circonscrire la maladie et prendre en charge les mesures psychosociales permettant le retour à une vie normale dans les communautés durement affectées par l’épidémie

Nous exprimons particulièrement notre solidarité aux femmes, qui constituent une des catégories les plus exposées, du fait de leur sensibilité à tout ce qui affecte la famille et leur implication dans les soins aux malades ;

Nous notons que les familles sont durement éprouvées aux plans économique et social, en raison notamment de la fermeture de certaines frontières et marchés de la sous-région, entrainant une baisse des activités commerciales génératrices de revenus pour l’ensemble de la communauté ;

Nous invitons, dans le même temps, les populations à observer strictement les mesures préventives prises par les autorités des services de santé, notamment celles liées aux bonnes règles en matière d’hygiène et celles, plus citoyennes, demandant que les cas suspects soient rapidement portés à la connaissance des structures médicales et sanitaires ;

Nous sommes solidaires avec les représentant(e)s du GTFPS-AO dans les pays affectés par l’épidémie de la maladie à virus EBOLA qui, malgré la menace qui pèse sur leur vie et leur sécurité, continuent d’œuvrer pour sensibiliser, informer et apporter leur contribution à la lutte contre ce fléau et au retour à la vie normale dans nos pays.

Ensemble, pour une Afrique en bonne santé et forte !!!